• La Rochelle : héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    Au cimetière du Père-Lachaise, à Paris, sa tombe représente un ballon en flammes. Sophie Blanchard, née Armant en 1778 (à Yves, près de La Rochelle), fut la première aéronaute professionnelle. La rue Sophie-Armant est située dans le quartier Saint-Eloi.
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    La résistante rochelaise Annette Epaud fut déportée à Auschwitz en 1942 et gazée pour avoir donné de l'eau à une détenue juive. A La Rochelle, le square Annette-Epaud est situé dans le quartier de Port-Neuf.
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    Anne Forestier, née à Cozes en 1673, transforma sa maison en centre de soins. Elle mit son énergie au service des humiliés et des affamés. A La Rochelle, la rue Anne-Forestier est située dans le quartier de Laleu.
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    Arvède Barine, de son vrai nom Louise-Cécile Bouffé, est née en 1840. Elle était historienne et critique littéraire.  Une femme de lettres, avec du style et des idées, mariée au sous-préfet de La Rochelle. La rue Arvède-Barine est située entre Fétilly et la Trompette. 
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    A partir de 1571, sous l'impulsion de la reine de Navarre, La Rochelle se transforme en rassemblement de penseurs, politiques et religieux. A La Rochelle, la rue Jeanne-d'Albret est située dans le quartier de la Genette.
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    Le 27 juillet 1881, Adèle Charruyer, fille d'un armateur rochelais, appose sa signature au bas d'un document important pour l'avenir de La Rochelle : son testament. Le parc Adèle-Charruyer relie le centre-ville de La Rochelle à l'océan (40 hectares).
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    La duchesse d'Aquitaine, née en 1122 (ou 1124), est dotée d'un solide caractère. À La Rochelle, elle concéda « une commune jurée » aux habitants, « afin qu'ils puissent mieux défendre et plus intégralement garder leurs propres droits ». La rue Aliénor-d'Aquitaine est située dans le quartier de la Genette.
     

    La Rochelle : 10 héroïnes dont vous ne savez rien ou presque !

    Pernelle était l'épouse de l'armateur Alexandre Aufrédy, qui fonda le premier hôpital de La Rochelle. En 1203, après sept ans de misère, mari et femme consacrèrent leur vie à soigner les pauvres. La maternité de la ville porte aujourd'hui son nom et une rue Pernelle existe dans le centre historique de La Rochelle.
     
     

     En 1939, Odette Gorin entra dans la clandestinité, collectant des fonds puis des armes, et hébergeant des résistants comme André Sautel.  Elle siégea au sein de l'assemblée municipale rochelaise de 1945 à 1950. Depuis 2007, dans le quartier de Tasdon, un rond-point porte son nom.
    « La rochelle vu par un droneAu pied des tours »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :