• La Grosse Horloge

    vers 1900

     

    La Grosse Horloge

    vers 1711

    La porte de la grosse horloge est reconnaissable par sa grande taille. Elle était en effet destinée à assurer la défense de la ville en cas d'attaque par le port, en constituant un dernier rempart à l'invasion. La porte de la grosse horloge perdit vite son utilité, en raison de la force défensive déployée sur le port...

    Une nouvelle fonction fut rapidement trouvée à la tour. En effet, au début du XVe siècle, les habitants de La Rochelle souhaitent que la municipalité leur permette de connaître l'heure à tout moment de la journée. C'est à ce moment que la municipalité décide de placer une horloge sur ce qui deviendra, de fait, la tour de la grosse horloge ! C'est le beffroi central qui abrite l'horloge et sa cloche.

    La Grosse Horloge

    Tour de la Grosse Horloge vue depuis la Tour Saint-Nicolas, octobre 2015.

    La Grosse Horloge

    La Grosse Horloge

    La Grosse-Horloge de La Rochelle est une ancienne porte de ville datant de l'enceinte primitive dite de Guillaume X, devenue inutile avec l'agrandissement de la ville...

    La Grosse Horloge

     à l'époque il n'y avait pas un passage mais deux : un pour les charrettes ou assimilés et un autre moins large pour les piétons.

    La Grosse Horloge

    La Grosse Horloge

    La Grosse Horloge


    2 commentaires
  • L'Hermione

     

    L'Hermione

     

    L'Hermione [pps]


    votre commentaire
  • La salle de l'Oratoire

    D’abord, chapelle du Couvent des Sœurs blanches de Sainte-Marguerite (porte du XVe siècle sur la rue du Collège), elle fut abandonnée par les moniales au moment des troubles religieux. Le bâtiment fut dès lors utilisé comme hôpital pour les blessés pendant le siège de 1573, puis comme magasin d’artillerie. Les catholiques en occupaient cependant une partie pendant les périodes où ils avaient l’autorisation de célébrer la messe dans la ville.

    En 1567, le Synode provincial de Saintonge, Aunis et Angoumois, se tient dans l’église qui est restituée aux catholiques après l’édit de Nantes. La congrégation de l’Oratoire s’y installe et construit de nouveaux bâtiments.

    Lorsque les troubles politico-religieux reprennent après la mort d’Henri IV, les oratoriens sont expulsés de la ville et les prêches protestants reprennent en 1621 à Sainte-Marguerite. C’est dans cette église que Richelieu célébra solennellement la messe après la reddition de La Rochelle en 1628.

    source


    2 commentaires
  • Sous son manteau blanc

    Sous son manteau blanc

    Sous son manteau blanc

    photos Sam Hammad Photography.


    votre commentaire
  •  

    Les portes de l'avenir sont ouvertes à ceux qui savent les pousser

     

    Photos

    Laurent Gaigner

    Portes Rochelaises

    Portes Rochelaises

    Portes Rochelaises

    Portes Rochelaises

    Portes RochelaisesPortes RochelaisesPortes RochelaisesPortes RochelaisesPortes RochelaisesPortes RochelaisesPortes Rochelaises

     

     

     

    Portes Rochelaises

     

    Portes Rochelaises

     

     

     

    Portes Rochelaises

    Photo Cyril Vivier 

     

    Portes Rochelaises

    Photo Cyril Vivier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Impasse "tout y faut"

    par Carène Couzinet

    Dans une maison de cette rue, habitait Henri Lancelot Voisin de La Popelinière quand il venait à La Rochelle. Né en 1541 à Saint-Gemme la Plaine en Vendée, mort à Paris dans la misère en 1608, il a combattu avec courage dans les rangs de l’armée protestante pendant « les troubles », notamment dans l’île de Ré en 1575.

    Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, entre autres une « Histoire de France depuis 1550 jusqu’en 1577 » publiée à La Rochelle par A. Haultin en 1581. Cet ouvrage fut censuré à la demande d’Henri de Navarre qui y voyait des attaques contre la religion réformée « et aussi contre ceux de sa maison ».


    votre commentaire
  • Cabu et Wolinski ont été immortalisés en gargouilles sur tour de la Lanterne, à La Rochelle.

    Il fallait avoir l'oeil averti : deux gargouilles sculptées à l’effigie des dessinateurs Cabu et Wolinski, victimes de l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo en janvier dernier, ont été dévoilées lundi après-midi à La Rochelle lors de l’inauguration de la Tour de la Lanterne. Or la rénovation du monument a été terminée en juin 2015 ! Et les deux garguilles dominaient déjà l'entrée du Vieux Port de La Rochelle depuis le début de l'été.

    source

    Cabu et Wolinski ont été immortalisés en gargouilles sur tour de la Lanterne, à La Rochelle.

     

     

     

     

     

    Cabu et Wolinski ont été immortalisés en gargouilles sur tour de la Lanterne, à La Rochelle.

     

     


    3 commentaires
  • La Rochelle et ses vieilles façades

    Rue des Merciers

    La Rochelle et ses vieilles façadesLa Rochelle et ses vieilles façades

     

     

     

     

     

     

     

    La Rochelle et ses vieilles façades


    1 commentaire
  •  

    Photos Cyril Vivier.

    Par dessus les toits

    Par dessus les toits

    Par dessus les toits

    Par dessus les toits


    3 commentaires
  •  

    L'intention était bonne. Partir à la rencontre des riverains du lac Lavoisier, derrière l'école du même nom, pour leur expliquer quand et comment cet espace naturel envahi par une plante aquatique (le lagarosiphon) retrouvera sa splendeur dans quelques mois.

     

    Pourquoi détruire ce bel espace de verdure ! ?

    Entouré de responsables du service nature et paysage de la Ville, Michel Carmona, élu du quartier, est venu annoncer mardi soir la bonne nouvelle devant une vingtaine de personnes. Les travaux débuteront courant octobre, pour ne pas gêner la faune locale.

    Sept autres espaces verts

    Mais la conversation a rapidement dévié sur un autre sujet. Documents de la mairie en main, des habitants ont interrogé l'adjoint au maire et les fonctionnaires sur un possible programme immobilier prévu près du lac. Un "avant-projet" dessiné par un bureau d'études montre sur un plan de Villeneuve, surlignée au feutre, une série de constructions de logements dans les espaces verts, à proximité des lacs et marais.

    Cela ne concerne pas seulement le lac Lavoisier, mais aussi sept autres espaces verts : entre les avenues Proudhon, Schœlcher, Robespierre et Danton, près de la future maison médicale, ainsi que les deux terrains de football de l'OPMVS et celui de rugby de l'OCV.

    Même au foot et au rugby

    "Ils étaient un peu surpris, témoigne Georges Dudragne, le riverain qui a dévoilé ces plans. Quand on leur a posé la question de la réalité de ces logements, ils ont dit que ce n'étaient plus d'actualité, qu'il ne s'agissait que de pistes de réflexion. Ce ne serait pas un immeuble en hauteur selon eux. Sauf que la densification se fait en hauteur… Mais ils ont assuré que rien ne serait fait durant ce mandat, jusqu'en 2020 donc, sauf la construction de la maison médicale."Et après 2020 ? La question reste en suspens.

    "On comprend le besoin de logements, mais pourquoi toujours dans les mêmes quartiers. Ils peuvent aussi aller construire dans les parcs !", ironise un retraité
    "C'est Michel Crépeau qui a pensé ce quartier. Il voulait que les gens respirent, que le lien entre les pavillons et les immeubles se fasse par le vert", rappelle une riveraine de longue date

    Une réunion publique est prévue en novembre pour parler de l'avenir du quartier. Elle devrait être animée.

    source


    votre commentaire
  • Nuit étoilée sur le chenal

    par Nicolas Roussel...


    votre commentaire
  • Plaisir de petit Drôle au Soleil Couchant


    1 commentaire
  • Lune rouge sur La Pallice


    2 commentaires
  • Orage

    (..Ne connais pas l'Auteur..) 


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires